Version Française
fr 
English version
en 
Rechercher
Contact
Twitter
Marseille Immunopôle MenuMarseille Immunopôle Menu
Françoise DIGNAT-GEORGE

Françoise DIGNAT-GEORGE

PharmD, PhD

Chef du service d’Hématologie de l’Hôpital de la Conception | Directrice du Centre de Recherche Vasculaire de Marseille | Professeur d’Immunologie et d’Hématologie à AMU | Doyen de la Faculté de Pharmacie de Marseille

AMU, AP-HM, VRCM

Les avancées de la science et des technologies ont progressivement aboli la frontière entre la recherche fondamentale et la clinique. Comme la plupart des fondateurs de Marseille Immunopole, mon quotidien est fait d’allers retours incessants entre le laboratoire et le lit du patient et je travaille à l’interface de plusieurs disciplines, technologies et domaines d’applications : l’immunologie et l’hématologie, la thérapie cellulaire et les anticorps, le diagnostic et le thérapeutique. Nous collaborons bien sûr aussi avec les industriels qui constituent aujourd’hui un maillon déterminant pour accélérer le transfert en clinique de ces innovations.

Mon fil conducteur reste néanmoins le vaisseau. Au VRCM, nous tentons de le détruire pour affamer les tumeurs ou au contraire de le reconstruire pour rétablir le flux sanguin lors d’accidents vasculaires cérébraux ischémiques, d’artériopathies des membres inférieurs… Avec le service d’hématologie de l’hôpital de la Conception nous avons aussi mis au point des biomarqueurs vasculaires innovants : en mesurant la concentration et l’origine des microparticules sanguines libérées par les cellules en souffrance, les cliniciens peuvent ainsi parfaire le diagnostic et le suivi des patients atteints de maladies cardiovasculaires mais aussi de cancers, de maladies auto-immunes ou inflammatoires.

Avec l’unité de thérapie cellulaire de Florence SABATIER, notre équipe est aussi engagée sur le front de la médecine régénératrice. Nous nous appuyons pour cela sur une source inexplorée de cellules souches qui se cache au cœur du tissu adipeux : la fraction vasculaire stromale. Les premières données cliniques que nous avons obtenues dans la sclérodermie, une maladie auto-immune rare et invalidante, semblent d’ores et déjà confirmer le potentiel de cette nouvelle approche.

L’enseignement constitue également l’un des volets stratégiques du projet Marseille Immunopôle.

En tant que doyen de la Faculté de Pharmacie, mon objectif est aussi de préparer la relève : d’alimenter la recherche et l’industrie en nouveaux talents mais aussi de familiariser les futurs pharmaciens d’officine aux médicaments issus de ces innovations.

Retour